Comment concilier biodiversité et patrimoine historique ?

tl_files/Photos Actualites et autres/Diaporama Dampierre_compresse.gif

Comment concilier biodiversité et patrimoine historique ? Un exemple au domaine de Dampierre-en-Yvelines qui accueille une grande colonie d’hirondelles de fenêtre : 90 nids occupés ont été observés en 2019 sur le château et ses deux galeries.


Reconstruit sous la houlette du célèbre architecte Jules Hardouin-Mansart, le château de Dampierre nécessite la mise en œuvre d’importants travaux de restauration des toitures et des façades. Ces derniers allaient priver l’espèce de son site de nidification pendant au moins deux saisons de reproduction.

 

Les contraintes étaient multiples : patrimoniales (bâtiments inscrits aux monuments historiques), paysagères (domaine situé dans le périmètres des sites inscrits et classés de la Vallée de Chevreuse) et écologiques (commune du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse).

 

La solution proposée par Écosphère (agence Bassin parisien) pour compenser la perte du site de nidification durant les travaux, a été d’installer un préau de 120 nids artificiels près du château. Douze nichoirs complémentaires ont également été installés sur un autre bâtiment pour répondre à la demande du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel.

 

Ces installations ont été conçues et mises en place le 3 mars 2020 par une société spécialisée : Biosymbiose. Afin d’attirer les oiseaux à leur retour d’Afrique, le chant nuptial de l’espèce est diffusé quotidiennement par deux haut-parleurs.

 

Début avril 2020, les premiers individus de la colonie étaient de retour au domaine. Le 28 avril, le suivi de la colonie par Écosphère a fourni des observations encourageantes : les hirondelles vont et viennent au préau, ajoutant des amas de boues aux entrées des nids artificiels qu’elles ont investis. Ce suivi va se poursuivre tout au long de la saison de reproduction. La réussite de cette dernière dépendra des conditions climatiques et de la ressource en insectes lors de l’élevage les jeunes.

 

Rendez-vous en août 2020 pour la suite de l’aventure…

Revenir